Réserver
maintenant!

L’hiver est à peine commencé et vous avez déjà hâte à la prochaine saison de chasse? On vous comprend! Pour passer le temps agréablement d’ici là, nous vous proposons des infos en vrac sur les techniques d’éviscération du gros gibier.

L’éviscération d’un orignal

Félicitations, vous avez réussi à chasser votre beau gros buck! Maintenant, il faut le préparer correctement pour pouvoir remplir son congélateur d’une bonne viande de qualité. Les techniques de saignée, d’éviscération et de refroidissement sont d’une grande importance pour une bonne conservation de la viande.

Étape 1 : La saignée

Lorsque l’orignal est atteint par un projectile, la saignée débute et c’est parfois suffisant. Or, il arrive que, selon l’endroit où la balle s’est logée, la saignée soit trop lente. Il est donc recommandé d’effectuer une petite incision au niveau du cou de l’orignal. Cependant, si vous souhaitez faire naturaliser la tête de l’animal, cette incision peut aussi être faite sur la cage thoracique, en pointant vers le cœur.

Étape 2 : L’éviscération

L’éviscération consiste à enlever les organes internes de l’animal, c’est-à-dire l’estomac, le cœur, le foie et les intestins. À cette étape, il est essentiel de prendre soin de ne pas percer les intestins car les bactéries qu’ils contiennent peuvent contaminer la viande et provoquer une intoxication alimentaire si elle n’est pas tout à fait cuite. Il est aussi préférable de retirer toutes les saletés en coupant une mince couche de viande.

Attendez d’être sorti de la forêt pour dépouiller ou faire dépouiller votre gibier, car la peau protège la viande de potentiels contaminants.

Étape 3 : Le refroidissement

Plus vous éviscérez l’animal rapidement, plus la viande refroidira rapidement. Normalement, la viande devrait atteindre une température de 7 °C après les premiers 24 heures de refroidissement. Si vous ne sortez pas de la forêt immédiatement, il est recommandé de suspendre l’orignal à un arbre, en gardant la poitrine ouverte à l’aide de branches. Assez haut pour éviter qu’un prédateur y ait accès.

Une vidéo sur la technique de l’éviscération de l’orignal

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs a mis en ligne une vidéo qui explique en détails les étapes de l’éviscération de l’orignal, de la mise en quartiers et du transport. Pour affiner sa technique ou tout simplement parce qu’on a hâte d’en être là, nous vous invitons à la visionner!

Pour arriver à récolter son gros buck, il est essentiel de connaitre parfaitement son territoire de chasse et de reconnaitre les signes de présence de l’animal. À moins d’aller au même endroit depuis des générations, les pourvoiries sont le lieu idéal pour augmenter ses chances de récolte car les guides qui y travaillent sont une source inestimable de trucs pour mettre toute les chances de votre côté et ils connaissent leur territoire comme le fond de leur poche!