Réserver
en ligne!

Si vous n’êtes pas encore allé à la pêche cette année, il n’est pas trop tard. La saison des pêcheurs se poursuit jusqu’au 10 septembre prochain et la pourvoirie Mekoos vous réserve de belles (sur)prises !

Au Mekoos dans les Hautes-Laurentides, la pêche va bon train, avec 135 lacs exclusifs que les pêcheurs se partagent sur un territoire protégé de 346 kilomètres carrés. La qualité de la pêche y est exceptionnelle pour plusieurs raisons.

Pêcher sur un territoire protégé, drôlement intelligent

Un territoire protégé signifie que la protection de la diversité biologique y est primordiale. On veut maintenir et protéger les espèces qui y vivent et on prend des mesures concrètes de gestion écoresponsable qui vont de pair avec cette mission. Les écosystèmes des aires protégés bénéficient d’une santé remarquable, tel qu’on le constate jour après jour à la Pourvoirie Mekoos.

Il y a plus de 50 ans, les propriétaires de cette pourvoirie du nord de Mont-Tremblant et Mont-Laurier, avait innové en adoptant des normes de gestions responsables. Des valeurs que la famille Dumoulin, propriétaire actuel de Mekoos, avait le désir de poursuivre.

Ce qui en résulte ? Des lacs en santé, des poissons plein de vitalité et des pêcheurs satisfaits !

Pas de menés dans nos lacs

L’équipe Mekoos est fière d’offrir un véritable paradis de la pêche. Un objectif qui est atteint également par l’interdiction, à l’échelle nationale, d’utiliser des menés vivants en guise d’appât. Pourquoi prendre de telles mesures alors que la pêche au mené a toujours existé au Québec ?

Il s’agit d’éviter l’introduction d’espèces de poissons non indigènes dans les lacs du Mekoos, tout en réduisant à zéro les risques de contamination (parasites, virus, bactéries). Un appât vivant peut facilement se détacher d’un hameçon, ce qui pourrait mettre en péril la survie de l’espèce indigène.

Par ailleurs, la pourvoirie Mekoos dispose de plusieurs lacs certifiés allopatriques, ce qui signifie qu’ils ne contiennent qu’une seule espèce de poissons. Ainsi, si vous allez pêcher la truite mouchetée (on l’appelle aussi omble de fontaine), vous n’aurez que de la truite mouchetée au bout de votre ligne !

Pas de remise à l’eau

Mekoos veut connaitre la quantité de poissons de chacun de ses lacs. Or depuis ce printemps, la remise à l’eau de poissons trop petits ou trop gros n’est plus possible. Parce que, de toute façon, seulement deux poissons sur dix survivraient aux dommages causés par l’hameçon.

Pour l’équipe du Mekoos, il devient ainsi plus facile de comptabiliser la population de leurs lacs et offrir aux amateurs de pêche sportive des plans d’eau avec des poissons en santé.

Changer d’air, changer de lac

En séjour de pêche au Mekoos, vous serez invité à découvrir différents lacs, selon l’espèce que vous souhaitez pêcher. Truite mouchetée indigène, truite grise, doré jaune, brochet, vous êtes au bon endroit. Mekoos procède à une rotation de ses lacs, permettant ainsi aux poissons de bien grandir et d’offrir une chair de bonne qualité.

Pas pour rien qu’une truite mouchetée de 5.2 lbs a été pêchée au début de l’été, alors que la grosseur standard est de 1.5 lbs dans la plupart des lacs ensemencés…