Réserver
en ligne!

Colonie de vacanceIls ont entre 10 et 13 ans, ils viennent de la France et ils ont entrepris un voyage transatlantique, la plupart pour la première fois de leur jeune existence, afin de faire une immersion dans la nature brute et authentique des Hautes-Laurentides.

Pour vivre intensément cette expérience de grands espaces, de lacs et de rivières, c’est l’aventure Mekoos qui s’est imposée aux organisateurs. Parce que l’accueil chaleureux convenait. Parce que les activités proposées allaient complètement bouleverser le quotidien urbain de ces enfants. « Parce que le Mekoos, c’est le Mekoos, ajouterait Olivier Flipo de l’Association Blanc Marine, qui se spécialise dans les séjours pour enfants et ados. Ça fait partie de la faculté de la famille du Mekoos, de s’intéresser aux autres. »

Dépollution 101

Douze jours à faire partie de la nature, à s’en imprégner par l’aventure, la découverte et la nouveauté. « On offre à ces jeunes une véritable séance de dépollution, ajoute M. Flipo. Ils arrivent ici avec leur portable ou leur cellulaire, ils réalisent qu’il n’y a pas de réseau et ils les oublient rapidement. Puis au-delà de ça, ce qui est fantastique, c’est que nos ados réalisent eux-mêmes à quel point il n’y a pas de détritus dans l’environnement. Ils sont parfois dégoûtés lorsqu’ils retournent à la vie urbaine. »

C’est que tous les sens de ces enfants s’éveillent à la nouveauté : descendre une rivière en kayak, observer les ours, suivre les traces d’un trappeur, taquiner le poisson, gravir la montagne Iroquois, se baigner à la baie Windigo et glisser sur les chutes du même nom, construire une frayère, faire du jet bouée, effectuer un 24 heures de survie en forêt… Et leurs activités préférées dans tout ça ? « Rien en particulier, ils aiment faire partie intégrante de l’environnement, ils apprécient ce face à face avec la nature encore sauvage. Le modernisme l’a tellement inoculée qu’il est exceptionnel de retrouver un lieu authentique comme le Mekoos. » De retour dans leur France natale la semaine prochaine, ces 18 jeunes aventuriers en auront certainement long à raconter !

Après deux étés à recevoir des ados d’ailleurs, le Mekoos travaillent maintenant à pour pourvoir en accueillir aussi durant l’hiver, où l’aventure se voile de blanc !