Réserver
en ligne!

On ne pêche pas le doré de la même façon que l’omble de fontaine. On n’attrapera pas un brochet au même endroit que le touladi. Bien connaitre les caractéristiques des poissons que l’on souhaite capturer, leur comportement et leur habitat vous donnera une longueur d’avance sur vos prises lors de votre séjour de pêche dans une pourvoirie du Québec.

Sans tomber dans le style encyclopédique, voici un bref aperçu des habitudes de vie des poissons les plus appréciés des pêcheurs d’ici.

Omble de fontaine

L’omble de fontaine, aussi appelée truite mouchetée, préfère la fraicheur à la chaleur. Par conséquent, elle se tient à moins de 20 degrés Celsius, dans une eau bien oxygénée et claire. En plus des lacs, vous la retrouverez dans des ruisseaux et des rivières.

Elle se reproduit dans des eaux peu profondes et assez froides (entre 5 à 10 degrés Celsius) dont les fonds sont en petites roches. La période de fraie se déroule de août à décembre. La tête des cours d’eau est un lieu de frayère privilégié pour la truite mouchetée. À la Pourvoirie Mekoos, nous avons aménagé des frayères pour nos ombles indigènes, ce qui favorise une très bonne gestion de la population et des poissons de qualité.

L’omble de fontaine est attiré par les vers de terre ainsi que les mouches et petits poissons nageurs artificiels. Reconnu pour mordre à l’hameçon facilement, l’omble de fontaine fait preuve d’entêtement et de combativité pour se libérer. Une pêche sportive qui plait beaucoup!

Touladi

La truite grise ou touladi est à l’aise dans l’eau froide, c’est-à-dire dans une eau qui varie autour de 10 degrés Celsius. Elle aime l’eau claire et bien oxygénée, et on la retrouve souvent dans des lacs profonds.

Le touladi a l’habitude de se reproduire de septembre à novembre, dans des eaux de 0,5 à 12 mètres de profondeur. Elle s’y camoufle entre les rochers et les cailloux.

Avec sa taille imposante (de 40 à 80 cm) et le poids qu’il peut atteindre (jusqu’à 11 livres), la pêche au touladi est excitante et demande des efforts physiques. Au bout d’une turlutte ou d’une cuillère, optez pour un poisson nageur qui imite le méné et amusez-vous!

En choisissant un lieu de pêche où l’espèce est indigène, comme au Mekoos, vous augmentez la qualité de la chair et la santé du poisson.

À la Pourvoirie Mekoos, il est aussi possible de pratiquer la pêche au brochet et au doré jaune. Notre prochaine chronique portera sur les caractéristiques et habitudes de ces espèces. Nous vous souhaitons une excellente saison, avec de bonnes pratiques de pêche qui respectent l’environnement et sa faune!